jeudi 10 mai 2018

1461 Montlhéry,les prémices d’une guerre


Le Castel de Montlhéry entroit de nouveau dans l’histoire sous le resgne de Louis XI…

Devenu Roy de France le 15 aoust de l’an de grasce MCDLXI (1461), le monarque Capétien de la branche directe des Valois, surnommé « le prudent », faisoit promptement comprendre à iceux favoris de son défunt père Charles VII, qu’il n’avoit en rien oublié les avanies qu’il dut subir de leur part, alors qu’il n’étoit que jeune Dauphin du Royaume…

Il se mettoit en teste, d’éradiquer toute l’administration de feu son père. Il écartoit ainsi moult personnages compétents et de bonne expérience, faisant d’iceux, des mécontents : Le chancelier Guillaume Jouvenel des Ursins, moult baillis, force sénéchaux, grande partie des capitaines de grande ordonnance et mesme, le président du Parlement eurent à subir la ire vengeresse du Roy …
Tous ces vassaux écartés du pouvoir, en grande colère et grande haine, se regroupèrent en une ligue constituée officiellement « pour le bien public et le bon usage du Royaume ».

Ce sera la « Ligue du bien public ».
Cette assemblée comprenoit les éternels comploteurs, tels Jean d’Armagnac et Jean d’Alençon (bien qu’ils fussent rétablis dans leurs biens par suite de remords de Louis XI), mais aussi des gens de qualité comme le célèbre Dunois (hostile à la politique Italienne du Roy, car d’intérest, il réclamoit Milan par son alliance avec les Sforza), comme Jean Duc de Calabre (Angevin également hostile à cette politique Italienne) et comme Jean de Bourbon (vainqueur de la bataille de Formigny en 1450, mais pourtant éconduit)…

Plus grave encore, Charles le téméraire, qui n’étoit encore que Comte de Charolais, n’admit point que son père, Philippe le Bon ait cédé à Louis XI, pourtant contre fortes espèces sonnantes et trébuchantes, plusieurs villes de Picardie…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire