vendredi 10 août 2018

Le Dernier Homme et les passions de l’âme


Écrit le 7 décembre 2017 par Théo Richard


Comment les philosophes voient-ils l’homme du XXIe siècle ? Comment est perçue cette tendance que nous avons tous à consommer ? 

En philosophie antique, on décompose l'âme humaine en deux pôles,  à savoir : 

    l’eros, à comprendre comme le centre de nos désirs et pulsions, 
    le thymos, à comprendre comme le centre de notre désir de reconnaissance

Ne sommes-nous pas dans une société où l’Eros prime, et a domestiqué le Thymos ? C’est la thèse que soutenait Francis Fukuyama dans son livre La Fin de l’Histoire, oeuvre philosophique très mal interprétée, et notamment reprise par des étudiants en tant qu’oeuvre qui annonce, après la chute du mur, la fin du monde occidental. Or, ce n’est pas là l’objet de son œuvre.

En partant du constat que les hommes sont animés par ces deux pôles émotionnels, Fukuyama va tenter d’établir une théorie de l’âme, afin d'expliquer nos tendances actuelles, cet attrait que nous avons pour la consommation, et le désintérêt que nous avons à nous surpasser pour nous même. Il fonde à partir de ces deux pôles deux concepts ; celui de mégalothymie, et celui d’isothymie. 

Que de grands mots ! 

Mais vous allez voir, ce n’est pas si compliqué que cela : 

    la mégalothymie est le thymos poussé à son extrême : le désir d’être reconnu supérieur! Supérieur à ce que l’on fut, et supérieur aux autres. 
    l’isothymie est au contrait le thymos domestiqué et canalisé, le désir non plus de se surpasser, mais d’être reconnu comme égal aux autres.

Ainsi, l’avènement des démocraties libérales contemporaines nous aurait conduit à plonger dans l’ère de l’isothymie, dans laquelle les tendances mégalothymiques de nos âmes sont canalisées, dans le business ou les sports extrêmes par exemple. C’est ce qui conduit alors Fukuyama à reprendre la thèse du Dernier Homme de Nietzsche. Le concept du Dernier Homme désigne « le plus méprisable des hommes ». Celui qui n’a aucun désir d’élévation, et qui arrive selon Nietzsche avec le socialisme. Si cette théorie est finalement erronée, Fukuyama s’en servira pour affirmer que l'homme démocratique est un homme qui, tout comme le Dernier Homme : 

    fuit toute douleur
    vénère la santé
    déteste toute grandeur

Or, nous ne semblons pas être si éloignés que cela de ce Dernier Homme. Le XXIe siècle prime sur le désir d'immortalité et de parfaite santé. Les programmes de télévision les plus populaires sont médiocres, et sans intérêt réel à part celui qu'on appelle "easy watching". Nous détestons souffrir, et voir les autres souffrir, et cela se traduit par exemple dans notre façon de manger: désormais, tout morceau de viande industriel est coupé dans tous les sens, de sorte à ce qu'on ne puisse plus s'imaginer qu'il était auparavant membre d'un corps vivant... 

Note de Zalandeau : Je modérerai le dernier paragraphe en disant qu'une partie de l'humanité est quand même attirée par la violence, les pulsions les plus troubles de mort et aime voir et faire subir la souffrance aux autres...

mardi 7 août 2018

Une histoire Marseillaise...

Auteur inconnu :


Une enseignante d'un collège marseillais demande fièrement :
Qui est supporter de l'OM ?
  Tout le monde lève la main sauf le petit Didier dans un coin de la classe.
  La prof, surprise lui demande :
- Pourquoi ne lèves-tu pas la main comme tous tes camarades ?"
- Parce que je suis pour le Stade Brestois madame !...
  Alors la prof lui demande des explications ...

- Ma maman et mon papa sont pour le Stade Brestois , toute ma famille est pour le Stade Brestois, donc moi aussi je suis pour le Stade Brestois.

Très énervée, la prof hurle et lui rétorque :
- Et si ta mère était une salope, ton père un con et toute ta famille des bons à rien, tu serais quoi toi ?

- Un supporter de l'OM, madame !

samedi 4 août 2018

La situation s'aggrave tout en se clarifiant ...



Aurélien Taché Député En Marche :
« je veux des femmes voilées à l’Assemblée, le voile fait partie de la société Française ».

Lentement mais sûrement, Emmanuel Macron structure son alliance avec les islamistes, essentiellement les Frères Musulmans, en envoyant des émissaires faire voler des ballons d’essai dans les médias.

Dernier épisode en date, le député LREM du Val d’Oise Aurélien Taché a fait savoir que des femmes voilées à l’Assemblée Nationale française auraient « son soutien » car le voile islamique « fait partie de la société française » selon ce parlementaire Macroniste.

Cette déclaration s’ajoute au numéro de communication orchestré à l’Elysée par Emmanuel Macron et Yassine Belattar, un proche des Frères Musulmans, autour de la réorganisation politique des zones de peuplement afro-islamique en France (lire ici).

Capter le vote musulman.

Sur fond d’islamisation fulgurante de l’Hexagone – qui compte désormais près de 10 millions de musulmans – Macron entend empêcher la gauche radicale mélenchoniste de capitaliser sur le vote islamique.

Pour y parvenir, une sous-traitance des zones islamiques est donc accordée aux Frères Musulmans qui auront pour tâche, en échange de la protection du gouvernement, de soutenir électoralement Emmanuel Macron.

Ainsi se forme, progressivement, la 6ème République française :

La république islamique . C'est l'avenir de la France

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue

 L’INVASION N’AVANCE PAS AU HASARD. LE GÉNÉRAL GOMART PATRON DU RENSEIGNEMENT MILITAIRE, L’EXPLIQUE. 

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue 

Rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles. Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire.

Le général 4 étoiles a expliqué, en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment rien du trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée n’échappe au Renseignement français.
La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).
Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.).
C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.
Le général Gomart a ainsi pu confier lors du colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable. 
 
Avant tout départ en mer les passeurs appellent le Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes, explique-t-il, et c’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses migratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines…
Le Geoint est devenu « l’outil idéal pour valoriser des données massives géo localisées. Il joue le rôle d’un accélérateur de prises de décisions en donnant une vision claire et complète aux chefs militaires et aux décideurs politiques », précise le général.
L’invasion est donc une « affaire »  qui n’avance pas au hasard.
Voilà, il n’y a aucun mystère. 

Lorsque les passeurs vont acheter un zodiac au siège du Consulat honoraire de Bodrum, chez Madame le consul Françoise Olcay, les renseignements français le savent… Sans le reportage de France 2, le consul serait toujours en poste. Il est à noter que Madame Olcay a perdu son poste de consul, mais qu’elle continue d’alimenter le trafic vers la France en poursuivant son commerce illégal et que les autorités françaises le savent, de même qu’elles savent que la Turquie délivre de faux passeports, que les capitaineries ferment les yeux etc. etc.
 Et si le Renseignement français est capable de voir le trafic migratoire en Afrique jusque dans ses détails, comment ne pourrait-il pas le voir en Europe ? Mais qui sait sur qui la surveillance s’exerce en France ? Sur les opposants à l’immigration ?
 
Cette invasion est voulue.... PAR QUI ?  POURQUOI ?
NDLR : Le 22 mai 2017, le départ du général Gomart est annoncé. Il est embauché à compter du 3 juillet 2017 par un groupe Immobilier privé

L'art d'utiliser les mots !


C'est l'histoire d'un avocat, père de 12 enfants qui se voyait toujours refuser la location d’un logement, justement parce qu’il avait 12 enfants.

Un jour, il dit à sa femme de faire une promenade au cimetière avec onze enfants.

Il partit avec le douzième pour tenter de louer un logement.

Lorsque le propriétaire lui a demandé s’il avait d’autres enfants, l’avocat (qui ne doit jamais mentir) a répondu : 

"onze autres. Ils sont au cimetière avec leur mère".

L’avocat a obtenu son logement.

Il dit alors à son fils: "tu vois, il ne sert à rien de mentir, il s’agit simplement d’utiliser les bons mots".

Le fiston est devenu politicien …

Et il continue à entuber tout le monde!

Limitation de vitesse à 80 km/h

Limitation de vitesse :
En Corse, pose du premier panneau en braille...

Une histoire drôle ou triste…



Un pauvre petit bonhomme est dans un bar depuis une demi-heure.

Il contemple tristement son verre de bière en soupirant.

Tout à coup, un costaud en blouson de cuir entre dans le bar, voit le petit homme, lui donne une grande claque dans le dos en riant et lui boit sa bière.

Le petit bonhomme triste se met à pleurer à chaudes larmes.

«  Eh, oh, attends ! »  Lui dit le costaud, «  désolé. Ce n'était qu'une plaisanterie, je te paye une autre bière, je ne voulais pas te faire pleurer. »

«  Non, non, laissez ! » dit le petit homme, «  je pleure parce que cette journée a été la plus terrible de ma vie :

Ce matin, ma voiture tombe en panne, j'arrive en retard au travail, mon patron m'annonce qu'il me renvoie.

Quand je rentre à la maison, j'annonce ça à ma femme qui me quitte en emmenant mes deux enfants.

A peine parti, le four dans lequel ma femme faisait cuire un rôti explose et la maison brûle.

En sortant pour appeler les pompiers, je me fais renverser par une voiture.

Le temps d'arriver à l'hôpital, ma maison était détruite...

A la fin, n'en pouvant plus, je viens dans ce bar et voilà qu'un connard qui se croit rigolo, boit mon verre dans lequel j'avais mis du poison pour mettre fin à mes jours, et je vais me retrouver en taule pour meurtre !

Alors vous voyez, quand on n'a pas de bol c'est jusqu'au bout !!! »
 

samedi 28 juillet 2018

Mémoires et radotages (185) – L’affaire Ben… Je n’sais plus qui ?


S’agissant de l’affaire Ben Bella… Non ?... Ben Arfa, alors ?... Non plus ?... Benabar ?... Ben Allah, si vous voulez !… En fait, à quoi bon retenir le nom de ce personnage sans grande importance ?
L’affaire n’a d’importance que parce qu’il s’agit d’un maillon faible relié directement à la personne de Macron !
Je ne vais pas raconter les tenants et aboutissants de ce scandale d’état… Chacun peut piocher dans les médias la saveur gratinée de ce feuilleton de l’été, impliquant toute la sphère médiatique, les autorités policières, gouvernementales, ainsi que les deux chambres du congrès…

Pour autant, j’approuve totalement l’indignation émise par tous ces intervenants, non pas pour le fond des choses de ce fait divers, mais pour l’atteinte qu’il fait peser sur le Monarque absolu que notre cinquième république a le don de générer, au mépris absolu de la représentativité de l’opinion publique et des majorités bafouées gouvernées par des minorités soudées par des intérêts de classe et avantagées par un système électoral inique !

Oui, je le répète : Tout est bon pour tirer à vue sur Macron, le bonimenteur qui a escroqué un électorat et qui, selon moi, n’a que ce qu’il mérite !

Je sais, aucune procédure « d’Impeachment », ne destituera le dictateur élu, car nous ne sommes pas les USA, nous n’avons pratiquement aucun moyen de foutre à la porte les présidents qui se payent notre portrait. La destitution est presque impossible… Sauf s’il saute du train et marche en chemise de nuit sur la voie ferrée sans savoir qui il est ! Mais, il ne prend pas le train : Pas fou le mec !

Alors allons-y ! Feu sur le tyran ! Tout scandale est bon ! Même l’affaire Ben-J’sais pas quoi !
 

vendredi 27 juillet 2018

Mémoires et radotages (184) – L’escroquerie mondialisée est permise et encouragée


L’année dernière, en été 2017, nous avions acheté deux Relax chez Gémo, MADE IN CHINA ! Ils ont passé toute la mauvaise saison (automne, hivers et printemps à l’abri des intempéries, de la chaleur et de l’humidité et de la poussière…

Voilà l’état des sandows qui composent les relax après seulement trois mois à la chaleur et à la pluie :





Et de plus près, le caoutchouc ainsi que la gaine des sandows tombent littéralement en poussière :




Voici encore un autre sandow MADE IN CHINA, acheté chez Brico Marché… Déjà, je m’étais méfié car  l’allongement élastique était deux fois moindre que la normale. Après un an de présence dehors, voici le résultat :



Alors, tous les sandows sont-ils aussi peu fiables ?

La bâche de la remorque a été achetée il y a neuf années. Le sandow en tension 365 jours par an (sauf pendant l’utilisation ponctuelle de la remorque), affronte toutes les saisons toutes les intempéries. Il a l’air quasi neuf :



Mais celui-ci n’a pas du être fabriqué par une entreprise d’un pays contre lequel le consommateur ne peut avoir aucune garantie, aucun recours juridique contre la mauvaise qualité de ses produits de MERDE !

J’ai donc acheté du sandow pour tenter de donner une nouvelle vie à ces relax… AUCUNE INDICATION DE PROVENANCE N’ETAIT INDIQUEE SUR L’EMBALLAGE. « Espace Emeraude », où j’ai acquis ce sandow, n’a pas su m’indiquer la provenance, mais m’a assuré que ce produit était de qualité ! On verra bien :



NOUS SOMMES VICTIMES DE CETTE MONDIALISATION QUI PERMET TOUTES LES ESCROQUERIES ET LES ENCOURAGE !
 

Faut-il refuser d’acheter tout ce qui n’est pas cher, systématiquement ?
Un prix cher est-il le gage d’un produit de qualité ?
La concurrence ne s’exerce pas sur des bases loyales et nous consommateurs sommes les victimes de cette passoire mondialisée !

 




  




lundi 16 juillet 2018

Mémoires et radotages (183) – Du Mondial 98 à la coupe du monde 2018


Je me souviens d’un premier match du « mondial » 98…

C’était un vendredi… J’avais fini un chantier de bonne heure et je suis donc rentré chez moi plus tôt qu’à l’ordinaire… Mes trois petits qui avaient 15, 9 et 6 ans étaient assis en rang d’oignon sur le canapé… Ils arboraient des chapeaux et des colifichets à la couleur des Italiens, ceux à la couleurs des Français étaient tous vendus et ma femme qui n’y connaissait rien, avait pris ce qui restait…
Ils attendaient le début d’un match du « mondial » (il fallait prononcer à l’époque « Moundial », maintenant on dit « coupe du monde », tout simplement). Il s’agissait du match France-Italie… J’ai décidé d’accompagner mes gamins et je me suis mis à coté d’eux, contents qu’ils aiment regarder le foot, mais après qu’ils m’aient confirmé que, malgré leurs chapeaux aux couleurs Italiennes, ils supportaient l’équipe de France et non les ritals !

C’est ainsi que j’ai suivi les trois derniers matchs de cette coupe du monde 1998, avec mes fils enthousiastes et moi, content d’être avec eux…
Nous avions gagné la coupe en 1998, comme chacun sait…

Par la suite, au fil des coupes du monde, je ne regardais pas tous les matchs, mais à chaque fois que je regardais un match impliquant l’équipe de France, je dis bien à chaque fois, elle perdait, que ce soit en coupe du monde, ou en coupe d’Europe…
L’année du coup de boule de Zizou : Bananés !
En Afrique du sud, la grande honte avec ces voyous et cet entraîneur de merde : Bananés !
J’en passe et des meilleures !

A chaque fois que je regardais un match impliquant l’équipe de France, elle était battue !

A tel point qu’en 2018, j’ai tiré un postulat : Si je ne regarde pas les matchs en direct, l’équipe de France gagnera !
Aussi, cette année, je n’ai regardé aucun des matchs de la coupe du monde impliquant la France ! Ce fut dur de résister, mais mon désir qu’elle gagne, était encore plus fort !

Et nous avons gagné ! Mon postulat s’est donc vérifié ! Je portais le mauvais œil à ceux que je regardais sur le petit écran en direct ! La bonne preuve, c’est au jour du défilé du 14 juillet précédent, quand j’ai pensé que les deux motards de la gendarmerie allaient se prendre une gamelle, ils se sont viandés aussi sec !

Ainsi, je me suis sacrifié pour que le onze tricolore gagne ! Et ça a marché !

Aujourd’hui, sur les Champs Elysés, ce n’est pas l’équipe de France, mais moi qui devrait être acclamé par la France entière en délire : J’ai permis, tel un héros de la Grèce Antique, que mon sacrifice fasse triompher les couleurs de la France !

Bref ! Maintenant que j’aie quand même droit de voir au moins la finale en différé… Je ne parviens pas à la trouver sur internet !... Qui m’aidera à trouver un téléchargement gratuit ?

Je vous ai fait gagner, non ?

Alors, Vive la France et vive moi !