dimanche 3 juin 2018

Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours !

Il y a eu, récemment, un concours d'art amateur aux Pays-Bas, et les participants ont été invités à créer une œuvre représentant la perception de leur expérience dans le «creuset» moderne et progressiste du «multiculturalisme » en Europe :
 Et les Hollandais qui, justement, ont une longue expérience de l'accueil, de la tolérance, et même du laxisme  ... nous en font voir le résultat.
Ce dessinateur, élu par le public, fut le gagnant lors de l'exposition.
 
 
  
Voilà un dessin qui illustre parfaitement bien la situation : l'arbre mettra le temps qu'il faudra, mais il aura raison de celui qui l'a planté. Un petit dessin vaut parfois mieux qu'un long discours...  Celui-ci est excellent et tellement vrai !
 

vendredi 1 juin 2018

Mémoires et radotages (178) – Mes fils, je vous aime. Je vais vivre pour vous (suite)


Ecrit le 01 juin 2018

J’avais écrit la première partie en décembre 2014… J’expliquais mon implication pour m’humilier à demander un boulot pour mes fistons…
Et effectivement dans les mois qui suivirent, j’ai tenté de contacter mon maigre ancien « réseau » d’anciennes relations afin d’aider mon Toto à trouver un emploi…
C’est ainsi que profitant d’un email du 18 mai 2015, reçu d’E., un camarade de promotion et qui disait ceci : 

> Objet : assurances sante complementaire apres retraite
> Hello a tous ,
> je prend ma retraite au 30 Juin  ....  66 balais !! dont 38 ans  a l'étranger
> de fait adieu la complémentaire de santé  MSH  pour travailleurs expats  qu on avait chez VINCI
> pouvez vous me dire ce que vous avez  choisi comme complémentaire santé  avec les coordonnées
 je pense prendre qqch d'assez complet avec remboursements a % élévés  qui couvre bien large.... pour ma femme et moi
> au passage dites  moi pour ce genre de Complémentaire combien faut il compter  par mois ? 300 / 400/500 Euros par mois  plus ??
> merci le p'tits gars et a bientôt car maintenant le temps sera pour moi     enfin !!
> bye
> et merci
> E. 

Je lui répondis ce même 18 mai 2015 et en profitais pour lui demander un petit coup de main, pour mes fistons : 

Bonjour E.

Te souhaiter bienvenue dans le monde des retraités? Je ne sais pas. Personnellement, je le vis très mal.
Avoir été privé de mon boulot (même si c'est pour raison de santé), c'est comme si j'avais perdu ma vie !

Alors si tu es parmi ceux qui le vivront bien, bienvenue...

Perso, en finale, j'ai choisi entre Reunica et Macif et je me suis décidé pour Réunica (qui s'appelle maintenant AG2R la mondiale).
Mais mon critère était le prix le plus bas tout en ayant un bon rapport prestations/prix.

Ils ont une gamme qui monte dans les tours à concurrence des tarifs que tu annonces.

J'ai jamais osé t'écrire pour te demander s'il y avait du boulot là-bas (En Jamaïque) :
J'ai deux fils avec BTS industrialisation des produits mécaniques (IPM). L'un depuis un an, l'autre n'a plus de chômage depuis 4 ans et a des idées suicidaires tellement il se sent dévalorisé... Si tu pouvais faire bénéficier de tes relations un de mes fils pour un emploi, je serais vraiment ton obligé…

Amicalement,
Zalandeau 

E. était toujours le premier à répondre aux emails quand il s’agissait de la déconnade, de souhaiter la bonne année, ou d’annoncer sa venue en vacances dans l’hexagone… Il avait d’ailleurs dans le passé aidé un autre camarade de promo à s’échapper d'un pays soumis à une dictature…

Mais pour ce message que je lui avais envoyé, comme une bouteille à la mer, jamais il ne répondit, jamais !

Je m’attendais au moins à recevoir une réponse à minima, du genre qu’il n’avait aucun poste à pourvoir sur la Jamaïque, dans les cordes du cursus de mes petits…

Et bien non ! Aucune réponse !
Il est vrai qu’E. n’était jamais « que » directeur d’agence des travaux de Vinci pour la Jamaïque et les Caraïbes Anglophones et avait si « peu » de pouvoir, le pauvre !!!

Heureusement, Toto a trouvé par lui-même un boulot qui a débuté le 1er Juillet 2015, après 4 ans de galère…

Lorsque les retrouvailles de promo se sont déroulées en 2017, elles avaient lieu chez E… J’avoue avoir longtemps hésité à y aller…

Ces retrouvailles se déroulèrent à cheval sur deux jours. Vers la fin du Dimanche, où nous allions nous séparer, il me prit à part et me demanda « Alors Zalandeau, tu as des problèmes je crois ? Explique moi ! ».
Je lui répondis d’un ton neutre « Non, aucun problème ! »

Sa question prouvait bien qu’il avait bien eu mon email… Depuis, je n'ai plus demandé de piston pour mes petits auprès de mes « camarades de promo »… Cela ne sert à rien !

mardi 29 mai 2018

Mémoires et radotages (177) – Mamoudou, rue Max Dormoy


Il s’en passe des choses rue Max Dormoy à Paris.

Ce que je constate, à travers tous les comptes rendus de cet événement extra-ordinaire, c’est qu’il n’est pas raconté que le voisin du petit garçon est apparu sur le balcon d'à côté,  qu’il s’est penché et a ramené le gamin près de la séparation en tenant fermement sa main droite… C’est au moment où le voisin se préparait à hisser l’enfant de son coté, que Mamoudou est arrivé comme un diable surgi de sa boite pour tirer le petit par le bras gauche et le ramener sur son propre balcon…
Le petit enfant aurait été sauvé de toute façon…

Mais ceci n’enlève absolument rien à l’acte de Mamoudou, qui n’a écouté que son courage et son abnégation pour porter secours à ce petit qui allait tomber. Quand Mamoudou a commencé à grimper, le voisin n’était pas encore sorti voir ce qui se passait et donc Mamoudou était le seul à pouvoir sauver la vie du gamin en grand danger.
Mamoudou a mis sa propre vie en danger spontanément, pour porter secours et ça c’est très émouvant et ça fait de lui un de ces héros rares mais souvent anonymes dont la société a tant besoin…

C’est pourquoi j’estime que, au-delà d’une médaille en chocolat, cet émigré en situation irrégulière a amplement mérité de la France, par son acte de dévouement envers la société Française toutes les facilitations que l’état Français fera pour cet homme brave, courageux et citoyen… Il mérite largement d’être régularisé et même naturalisé Français, si toutefois il le souhaite

Reste à espérer que sa famille ne soit pas trop nombreuse, car je sais bien qu’elle va déferler au nom du regroupement familial…

Il est toutefois fort regrettable que son acte de courage soit détourné et exploité par le pouvoir à des fins électorales et pour influencer l’opinion dans le sens d’une acceptation du phénomène migratoire… Ce n’est pas parce que l’on récompense un migrant méritant, qu’on doit succomber sous l’invasion des pique-assiettes…

Nota bene : Certes, ce Malien (bientôt Français) est très athlétique et courageux… Mais je me dis que les habitants de l’immeuble devraient changer de résidence… Cet évènement pourrait inspirer des monte-en-l’air pour venir cambrioler leurs appartements…

Enfin, encore une fois bravo pour Mamoudou. Si j’avais encore mon entreprise et si on ne lui avait pas proposé de rentrer chez les pompiers, je l’aurais volontiers embauché dans ma boite… En situation régulière, bien entendu…

vendredi 25 mai 2018

1 mois avant un AVC, votre corps va vous envoyer ces signaux alarmants – Ne les ignorez pas !


Le texte est dit par un robot qui déforme le texte... "AVC" devient "Ave", "100 000" deviennent "cent zéro zéro zéro", etc... C'est rigolo, mais ce n'est pas le but de cet article...
Le sujet grave c'est l'AVC et si cela peut servir à sauver la vie d'une seule personne, ce sera très bien...

jeudi 24 mai 2018

Faut pas se moquer des ..........PAPYS

> > Comment appeler la police quand vous êtes vieux et que vous n'êtes plus très mobile... 

> Georges DURANT, un homme d'un certain âge vivant à Aubervillers, dans le 93, allait  se coucher quand sa femme lui dit qu' il avait laissé la lumière dans l' abri de jardin  qu' elle pouvait voir depuis la fenêtre de la chambre.
> > Georges ouvrit la porte arrière de sa maison pour aller éteindre, mais il vit qu' il y avait des personnes dans l' abri en train de voler du matériel. Il appela alors la police qui lui demanda :
> > "Quelqu'un s'est-il introduit chez vous?"
> - Il répondit :
> "Non, mais des gens sont en train de  me voler après s'être introduits dans  ma cabane de jardin "
> > - La police répondit :
> > "Toutes nos patrouilles sont occupées il faut vous enfermer, et un officier passera dès qu'il sera libre".
> > Georges dit :
> > "O.K." Puis il raccrocha, attendit 30 secondes et rappela la police :
> -"Bonjour, je viens de vous appeler  pour des voleurs dans mon abri de jardin... Ne vous inquiétez plus à ce propos...  je les ai tués".
> > - Puis il raccrocha.
> > - Dans les cinq minutes qui suivirent, 6 voitures de police, une équipe de tireurs d'élite, un hélicoptère, deux camions  de pompiers, une ambulance et le SAMU local se présentèrent devant son domicile,  et les voleurs furent pris en flagrant délit.

> > - Un policier lui dit :
> > " Je croyais que vous les aviez tués ?..."
> - Georges répondit :
> > " Je croyais que vous n'aviez personne de disponible !!!..."
> > Histoire vraie...

Moralité : Faut pas emmerder les vieux, ni les prendre pour des cons !

France 2 - 22 mai 2018 - Cash Investigation - Affaire Sarkozy Kadhafi



Si cela ne fonctionne toujours pas :
https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/501683-affaire-sarkozy-kadhafi-soupcons-sur-des-millions.html

Il est vrai que la vidéo est interdite sur le monde entier sur youtube, sauf pour moi, qui l'y ai mise...

jeudi 10 mai 2018

1461 Montlhéry,les prémices d’une guerre


Le Castel de Montlhéry entroit de nouveau dans l’histoire sous le resgne de Louis XI…

Devenu Roy de France le 15 aoust de l’an de grasce MCDLXI (1461), le monarque Capétien de la branche directe des Valois, surnommé « le prudent », faisoit promptement comprendre à iceux favoris de son défunt père Charles VII, qu’il n’avoit en rien oublié les avanies qu’il dut subir de leur part, alors qu’il n’étoit que jeune Dauphin du Royaume…

Il se mettoit en teste, d’éradiquer toute l’administration de feu son père. Il écartoit ainsi moult personnages compétents et de bonne expérience, faisant d’iceux, des mécontents : Le chancelier Guillaume Jouvenel des Ursins, moult baillis, force sénéchaux, grande partie des capitaines de grande ordonnance et mesme, le président du Parlement eurent à subir la ire vengeresse du Roy …
Tous ces vassaux écartés du pouvoir, en grande colère et grande haine, se regroupèrent en une ligue constituée officiellement « pour le bien public et le bon usage du Royaume ».

Ce sera la « Ligue du bien public ».
Cette assemblée comprenoit les éternels comploteurs, tels Jean d’Armagnac et Jean d’Alençon (bien qu’ils fussent rétablis dans leurs biens par suite de remords de Louis XI), mais aussi des gens de qualité comme le célèbre Dunois (hostile à la politique Italienne du Roy, car d’intérest, il réclamoit Milan par son alliance avec les Sforza), comme Jean Duc de Calabre (Angevin également hostile à cette politique Italienne) et comme Jean de Bourbon (vainqueur de la bataille de Formigny en 1450, mais pourtant éconduit)…

Plus grave encore, Charles le téméraire, qui n’étoit encore que Comte de Charolais, n’admit point que son père, Philippe le Bon ait cédé à Louis XI, pourtant contre fortes espèces sonnantes et trébuchantes, plusieurs villes de Picardie…


1434 Montlhéry occupée par Bourgogne et Albion


Cest dans ce castel surélevé par ses soins et dont il avait la bonne garde, que le connestable Olivier de Clisson devoit se réfugier, écarté du pouvoir par le gouvernement des oncles de Charles VI et par les querelles incessantes avec le comte de Bretagne Jean IV de Montfort.

Le castel de Montlhéry vist ensuite se tenir diverses conférences avec la Reine Isabeau de Bavière, pour la conciliation de paix entre les Maisons dOrléans et de Bourgogne.
En 1412, Georges de Calleville étoit fait Capitaine de Montlhéry.

En 1417, le castel subissoit un siège.
Le Duc Jean de Bourgogne, rentrant de Picardie en ses foyers, ne parvenoit pas à prendre Paris. Il vinst alors assiéger Montlhéry au mois doctobre, comme lattestoit un parchemin daté du 8 et écrit du « camp de Montlhéry ».
Les habitants  firent solennelle promesse de rendre la place à lassiégeant dans la huitaine, espérant un prompt secours du Roy de France, dans ce laps de temps.
Las, aucun secours nétoit parvenu, ils se rendirent au Duc Jean.
Celui-ci ne jouira pas longtemps de sa victoire, Montlhéry étoit repris par le connestable Tannegui du Chastel, Prévost de Paris, au début de lannée 1418.

Cette mesme année, vist la nomination de Jean Roterf à la garde du Castel.

Loccupation Angloise en 1425 donnoit commandement de Montlhéry à lécuyer Jean le Baveux, triste sire, ainsi nommé pour sa trahison en faveur du Roy dAngleterre.

Nommé par le Roy de France Charles VII, Simon Morhier, Chevalier et prévost de Paris prenoit de surplus, la charge de Capitaine de Montlhéry en 1434, enfin libéré de loccupation Angloise.

1382 Des travaux pour Mont Lehericus


Une année plus tard, en 1362, un austre chastelain de Mont Lehericus, Hugues du Boulay, laissoit trace écrite, ainsi que son nom dans l’histoire du Chastel. Il rendoit son âme à Dieu le 28 avril 1376. Il laissoit son aspect pour la postérité, par sa pierre tombale, contrairement à ses devanciers… Il portoit cotte d’armes avec écu à son coté, portant lion et billettes. Le Roy fit dire une messe pour son vassal afin que Dieu prenne son âme en sa sainte garde, ainsi dit-il, que Hugues Prit soin du Chastel...

Le Roy Charles VI séjourna alors au Chastel en 1380. Il en confioit alors bonne garde à Olivier de Clisson, Connestable de France, qui presta serment à la Chambre des Comptes, le 14 mars 1382, de le restituer au Roy, lorsqu’il en seroit fait bonne requeste.
Lors, sous le commandement de ce puissant personnage, la grosse tour étoit transformée…
Les deux premiers niveaux, conservés intacts, quatre autres étoient édifiés promptement au-dessus. L’architecture de ce lieu étoit semblable à icelle du Chastel de Pierrefonds en cette époque.

1356 Perfide Albion


Chacun fait sa vie. Il n’est plus en chastel de Mont Lehericus, de réelle gaîté, comme il fust en ce lieu autrefois. Oncques, étoient festoiements et moult réjouissances, qui donnoient au domaine une réelle vie.

Les ripailles étoient réputées à cent lieues à la ronde du temps où Jean II y aimoit à se venir divertir.

Le connétable Jacques d’Hangest en l’an de grasce 1356 presta serment à la chambre des comptes comme nouveau capitaine des gardes de Mont Lehericus.

Cette mesme année, Charles, Duc de Normandie, régent du Royaume pour son père Jean, trop vieux pour se bien occuper des affaires, ayant rompu l’assemblée des Etats, se rendoit le 2 novembre au chastel de Mont Léhéricus…

Depuis Mont Léhricus, il donnoit une ordonnance contre les immunités de la ville de Tournai, alors aux mains de la perfide Albion… De retour à Paris il fust sacré Roy de France sous le nom de Charles V

En représailles, les Anglois, qui faisoient à cette époque moult raids à travers le Royaume de France, tentèrent d’assiéger le chastel mais sans aucun succès.

Deux ans plus tard, ils parvinrent à incendier le bourg et tous ses habitants, cruauté sans égale des barbares Anglois…

Las, les défenseurs privés de soutient, le chastel fust investi en 1361 par le Roy Edouard III d’Angleterre…

1322suite Toute une vie comme un resve


Toute une vie comme un resve

Je caresse vos cheveux, doux comme soie et velours.
Je vous enlace et je passe mes bras autour de vostre taille
Vostre ventre chaud et vostre souffle court menivrent.
Jai envie de vous, ma mie et vous désire ardemment,
Je gouste vos lèvres et caresse vostre corps humide, abandonné,
Comme jeune chevalier qui jadis parcouru monts et plaines
Qui redressoit les torts, secouroit veuve et orphelin.
Mais vieux chevalier na plus darmure ni de destrier.
Il na plus le droit de donner justice immanente,
Et le resve dAmour, objet de son passé, trop vite enfui,
Fist place à la solitude du vieil homme solitaire
Qui à pas lents rejoint les limbes de léternité.

Chevalier inconnu responsable du guet de la forteresse de Monthléry

1322suite Accoudé aux créneaux du rempart le plus haut


Car tel est mon bon plaisir

Accoudé aux créneaux du rempart le plus haut, la grande tour, que vous nommerez plus tard "donjon", j'observois les passages sur le chemin qui alloit de Paris à Orléans.

Les passants fesoient file longue et dense devant l'octroi que j'y fist ordonner. Je pensois que les écus ainsi prélevés, me permettroient de lever plus grande armée et de bastir muraille pour défendre le bourg.

Ainsi, il suffisoit qu'octroi fust ordonné, pour que pièces sonnantes et trébuchantes tombassent dans l'escarcelle de celui qui l'ordonne !

Ce qui fust imposé, sera force de loi...
Ainsi le bon peuple nourrira ses féaux...
Et il en sera ainsi, pour la nuit des temps...
Si le Roy mon suzerain me laissoit liberté d'ordonner plus encore...


1322 Le Chastel de Montlhéry fust visité en l’an de grasce 1322


Le Chastel de Mont Lehericus fust visité en l’an de grasce 1322 par le Roy Philippe VI de Valois. Il y donna force banquets pour de magnificentes réceptions où l’on vit preux chevaliers, notables respectés et gentes dames et aussi parfois d’accortes jouvencelles promises à la luxure. Ces festes n’étoient pas du goust de la hiérarchie ecclésiastique.

Le Roy s’en retourna donc dans sa capitale, où il put à loisir festoyer à l’ombre d’un clergé plus complaisant par diplomatie.

Las, l’année 1348 vit s’abattre  sur le chastel et la ville un fléau séculaire et dévastateur.

La peste noire emportoit ainsi le tiers de la population. Les murailles du chastel, ne furent d’aucun secours à leurs occupants.

En 1350, Philippe de Saint Yon, nouveau garde du chastel, accueilli le Roy Jean II le Bon (surnommé Jean-Bon par la populace). Le Roy, fort amateur de bonne chère, y organisa des banquets somptueux. Volailles, gibiers, et mets succulents fesoient alors partie du quotidien.

Cette consommation continuelle, fist prospérer les commerçants et villageois du bourg proche.

En 1356, Jacques d’hangest presta serment à la chambre des comptes, comme nouveau Capitaine et Garde de Mont Lehericus. L’histoire de Mont Lehericus alloit ainsi prendre un tournant décisif…

1292suite Dans mon castel, j'ignore tout ce qui se passe


Dans mon castel, icelui que mon Roy me donne à garder, j'ignore tout de ce qui se passe chez les manants et autres parvenus, en bas dans le bourg et n’ai oncques de nouvelles concernant les seigneuries alentour.

Seuls mes amis, de toute condition, (ménestrels, biographes, poètes) me tiennent informés des évènements du dehors.

Je suis bien avec eux. Quand ils viennent me visiter, nous jouons luth, vielle, tambourin et déclamons poèmes à la lune levée. J'ai bien du mal à leur faire visite. Huit amis, répartis lointainement et dont la production littéraire est fort abondante, cela pose problème, car il faut bien du temps pour les tous voir. J’ai donc avec l’ordonnance des occupations domestiques, des journées fort bien occupées et point de répit.

Je commence à voir poindre autour du castel, de nombreux curieux, intéressés, qui voudroient bien entrer par quelque poterne dérobée ou prest à tenter l’escalade jusqu’à une archère. Mais à chaque fois nous les repoussons dans les douves. Il est à parier que leur odeur ne fust très forte, tant, des douves, la vase a pris possession.

Je faisois ce matin, poser un placard devant le pont-levis : «Manant ou Chevalier, si n’estes parent ou ami avec le Seigneur de ce lieu, passaillez prestement votre chemin. Les arbalestriers céans, sont forts aguerris et embrochent leurs flèches à trois cents coudées».


1292 Ainsi, sous le règne du bon Roy Saint Louis


Prison d’état

Ainsi, sous le règne du bon Roy Saint Louis, Guillaume, évesque de Paris, regardoit le Chastel de Mont Lehericus comme situé au fin cœur du Royaume de France.

Plus tard, le comte de Hainaut s’étoit révolté contre le Roy Philippe le Bel.

Celui-ci fist enfermer le séditieux dans la tour de Mont Lehericus en 1292 et 1293.

Sur la somme de 1800 livres que la prévosté de Paris fist don au Roy Philippe le Bel, en 1304 pour la subvention de l’armée de Flandres, la chastellenie de Flandres payoit 1220 livres, ce qui montroit sa puissance, mais fesoit monter sa rancœur envers son féal le Roy de France.

En 1311, Louis, filliot aisné de Robert, comte de Flandres étoit mis en geosle dans la tour de Mont Lehericus, confirmant ainsi le le rosle de prison d’état du Chastel.

En 1316, Philippe, comte de Poitiers, visitoit le chastel de Mont Lehericus. Les lépreux étoient soupçonnés d’empoisonner les puits.

Par ordonnance Royale du 2 septembre 1321, Guillaume de Guerville, receveur de la vicomté de Paris fesoit nettoyer le puits du Chastel, pour le doute qu’avoit Pierre Guillard, garde du chastel, chastellenie et comté de Mont Lehericus, que les lépreux ne l’eussent empoisonné.

Puis le Roy Charles V visita le chastel en 1332. Quel ne fust pas la liesse qui entoura Sire Charles sur son fier destrier, accompagné de sa garde de chevaliers. Oncques le bourg de Montlhéry et le chastel ne virent de festoyment plus magnificent, et joyeux.

1227suite Le peuple agit en 1227


Louis IX, réfugié au castel de Mont Lehericus, dépescha alors un messager vers Blanche de Castille à Paris.

Icelle fust prompte à décider. Elle informa la population Parisienne.

Apprenant les dangers qui menaçoient leur Roy, les Parisiens se dressoient en foule, hommes, femmes et jeunes gens, sous la conduite de quelques Chevaliers, derrières les milices communales et ils prennoient le chemin d'Orléans.

Ils arrivèrent à Montlhéry. Le jeune Roy revinst alors vers Paris avec cette escorte populaire, salué sur son passage par iceux, qui plus âgés, étoient restés en arrière et l'acclamoient tout au long du chemin.

D'ailleurs Saint Louis aimera à conter ce magnifique évènement à Messire de Joinville qui nous le raportoit : "Depuis Mont Lehericus, le chemin étoit tout plein de gens en armes et sans armes, jusqu'à Paris. Tous crioient "Noël, Noël ! Que Notre Seigneur donne bonne et longue vie à nostre Sire ! Qu'il le défende contre ses ennemis ! Noël, Noël !"

Le projest factieux des Barons s'effondroit et ils abandonnèrent leur entreprise, voyant "que la main de Dieu est avec leur Roy".

En signe de gratitude, Saint Louis fesoit construire une chapelle à l'entrée du castel en 1254, mesurant 45 pieds de long par 24 pieds de large...

Heureuse époque ou le peuple aimoit son Roy, qui le lui rendoit bien et se soulevoit pour en soutenir la cause...

1227 Un refuge pour Saint Louis


Le nouveau castel, va monstrer son utilité, ainsi que le raporta Jean de Joinville.
Louis IX n'avoit que treize ans. Les barons du Royaume de France n'aimoient point la mère du jeune Roy, Blanche de Castille, qui assuroit le gouvernement après le décès de son époux Louis VIII.
Ils lui reprochoient ses origines étrangères, de favoriser son pays d'origine au détriment de la France et vouloient soustraire le jeune Roy à son influence.

Ainsi, les barons hourdissoient un complot pour enlever Louis IX...
Vers la fin de l'an de grasce 1227, Blanche qui résidoit à Paris, envoya son fils parcourir la région Orléanoise. Cette tradition Capétienne, il falloit se monstrer aux sujets du Royaume, afin d'estre populaire.

Alors qu'il étoit sur le chemin de Vendosme, les barons se réunirent à Corbeil pour s'emparer du jeune Roy à son retour...

Le Prévost de Corbeil aillant vent du complost s'en fut prévenir le Roy sur le chemin du retour.
Louis IX déjà arrivé à Châtres (Arpajon), plutost que de s'enfuir vers Orléans, et de passer pour un faible, ne perdit point son sang froid.

Il décida de rejoindre le castel de Montlhéry sur sa route, alors que les barons tentoient de l'encercler entre Corbeil et Etampes...

Mémoires et radotages (176) – TEX - Le politiquement correct, la télé et l’humour


NDLR : Écrit le jeudi de l’Ascension, 10 mai 2018

Cela a beau faire près de six mois que les faits se sont passés, je ne parviens pas à digérer cette éviction de TEX de France 2. Petit rappel des faits. 

Paru dans « La dépêche.fr Publié le 15/12/2017 à 16:47, Mis à jour le 15/12/2017 à 17:13

L'humoriste Tex viré des Z'amours après une blague polémique : «C’est terrible ce qui m’arrive»

 

Télé - médias

C'est l'incompréhension la plus totale pour Tex. L'humoriste et présentateur de l'émission Les Z'amours sur France 2 s'est fait licencier pour avoir fait une blague douteuse jeudi 20 novembre. Sur le plateau, Tex avait déclaré : « Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On ne lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois ! »

Abattu par son départ

Présentateur des Z'amours depuis 17 ans, Tex est bouleversé par son éviction de l'émission. « C’est terrible ce qui m’arrive », a-t-il témoigné à yahoo.fr. C’est incroyable. Je suis en train d’encaisser le coup. J’attends un petit peu avant de m’exprimer davantage ». Certaines personnalités ont manifesté leur soutien à Tex, comme les humoristes Jean-Yves Lafesse et Anne Roumanoff, arguant qu'on ne licencie pas quelqu'un seulement pour une mauvaise blague.

Anne Roumanoff (@anne_roumanoff) 14 décembre 2017

« Ok la blague de @TEXcomic était pourrie, nulle et machiste mais il me semble qu'il s'est excusé. Tex n'est pas Bertrand Cantat ! Défendre le droit des femmes oui, faire régner le politiquement correct par la terreur, non ! »

Jean-Yves Lafesse
« Alors Tex ressort une vieille blague bien pourrie de derrière les fagots sur une autre chaine que la sienne en plus ! et il se fait virer de France 2 ...
Jusqu’à présent il n’y a que deux personnes du service comique qui se sont exprimées pour le défendre publiquement : Anne Romanov et votre serviteur
Ben quoi, les comiques, vous avez peur ? De perdre vos entrées sur France 2 ? »…

Une décision réfléchie

La direction de France 2 a toutefois confirmé son choix d'écarter Tex lors d'une déclaration à Puremédias : « Le public a manifesté très clairement son mécontentement depuis plusieurs mois face à certaines de ses déclarations humoristiques à l'antenne. Ces informations lui ont été indiquées par la production à plusieurs reprises. Il apparaît que Tex n'est plus en adéquation avec les attentes du public et de la chaîne pour ce jeu ».

Pour voir l’article intégral :


Autres réactions :

Pour Gilles-William Goldnadel, qui reproche à Marlène Schiappa une « délation étatique », le licenciement de Tex est caractéristique d'un climat « de censure et d'hystérie collective ». Olivier de Benoist regrette que les humoristes soient devenus des « cibles faciles » et juge que la liberté de ton dans le comique est en recul. Mimie Mathy et Élie Semoun s'insurgent quant à eux contre la tendance à la dénonciation sur les réseaux sociaux.

NDLR : La morale de cette histoire, c’est que, ce qui est permis à Roumanoff, Lafesse, ou bien Bigard, ne l’est pas à un présentateur d’émission de télé… Et pourtant chacun sait les turpitudes verbales dont sont responsables les candidats du jeu et qui donnent à celui-ci un caractère un peu leste et même souvent vulgaire. Je crois que c’est le sujet du jeu (les z’amours), qui n’évoquent pas seulement la tendresse, mais aussi les propos au-dessous de la ceinture, qui sont à l’origine de ces propos souvent grivois. Le principe est à revoir je crois, ou bien l’émission est à annuler si les spectateurs veulent vraiment de l’académisme dans ce genre de sujet équivoque…

L’humour ne peut être correct et le propre du rire c’est la transgression des codes de la société.

J’invite donc Jean-Christophe Le Texier dit TEX à continuer de se produire sur scène, puisque la « bonne société » ne le lui interdit pas encore ce moyen d’expression  et de ontinuer à nous faire rire, sans arrière pensée et sans la dictature des précieuses ridicules qui régentent notre vie

J’ai appris avec beaucoup de plaisir que TEX reviendrait prochainement à la télé (la 8 ?)…